Fidèle à l’autre, fidèle à soi-même

Un témoignage de Mercedes

Mercedes fait le point sur les vingt années de vie commune avec son mari. Quelques tentations extra-conjugales n’ont pas mis en danger son idéal de fidélité.

Mariée depuis vingt ans, et mère de plusieurs enfants, la fidélité est pour moi une clé dans ma recherche d’honnêteté avec moi-même. Dans la vie de couple, je la vois à la fois comme une force et comme une épreuve. Je me considère comme une épouse fidèle, malgré quelques infidélités en pensée et en tendresse... Mais ces instants, ces espaces extra-conjugaux ont participé à la construction de mon couple : être tentée m'a obligée à faire le point, à découvrir mes vraies valeurs comme mes vrais désirs. J’avais également à déprogrammer certaines illusions, notamment celle du prince charmant ou encore celle du bonheur conjugal à tout instant.

Foi en la fidélité

La prière et la remise en question que je fais grâce à IVI m’ont aidée à construire cette fidélité et à trouver le discernement dans certaines situations qui auraient pu mettre en danger ma relation avec mon mari. Je manquais de confiance en moi et certaines déceptions ou trahisons affectives depuis mon enfance m'avaient rendue fragile par rapport à cette notion de fidélité. J'ai eu la chance d'épouser un homme de parole, clair et fidèle ; la confiance qu'il me porte depuis notre engagement m'a aidée à retrouver foi en cette notion de fidélité. J'ai pu à nouveau m’engager sans avoir peur d'être trahie. Garder le cap de la fidélité m’a permis de me construire et de mieux me connaître : être fidèle à mon mari, c’est aussi être fidèle à moi-même ; être fidèle à moi-même, c’est être fidèle à tous mes engagements, dans tous les domaines.

La fidélité n’est pas la frustration !

Cependant il me semble important de ne pas fermer la porte à la rencontre enrichissante qu’il peut m’arriver de faire avec un homme qui m’attire. J’ai appris à ne pas tout mélanger : nous vivons dans un monde ou toute attirance doit conduire presque nécessairement à une relation sexuelle. Alors qu’on peut avoir une relation très forte avec quelqu’un sans partager son lit ni sa vie ! Cette amitié reste alors à sa juste place, comme le cadeau d’instants qui nourrissent et éclairent la vie de chacun, sans la perturber ni la détruire par une passion souvent temporaire. Garder cette justesse nécessite une vraie recherche d’honnêteté avec moi-même pour ne pas passer un seuil qui me mettrait en danger. Mais j’ai ainsi réalisé que les relations entre les hommes et les femmes sont beaucoup plus riches et variées qu’on ne nous le fait croire ; elles sont autant de chemins merveilleux et inconnus à découvrir.